Magali et Julien, le 13 juin 2020



Magali et Julien sont parents de 2 enfants de 7 et 2 ans.

Ils sont ensemble depuis le 13 juin 2014. La rencontre a eu lieu un soir de coupe du monde : Espagne vs Pays-Bas se jouait dans un resto pas très rempli. Leur mariage est prévu pour le 13 juin de cette année, pile 6 ans plus tard...


Comment avez vous vécu l’annonce du confinement par rapport à vos projets ?

Je pense que comme beaucoup de personnes, à l'arrivée de cette crise sanitaire, nous avons d'abord été dans l'incrédulité.

D'une épidémie « du bout du monde », elle est ensuite devenue « voisine », puis une menace de plus en plus sérieuse.

Au fil du temps, l'assurance que tout serait redevenu à la normale pour la date tant attendue, laisse place à l'espoir, au doute, puis finalement, à l'acceptation de l'inéluctable, non tout ne sera pas redevenu à la normale, non nous n'aurons pas le mariage que nous espérions et pour lequel nous nous sommes tant impliqués. Vient alors le moment de prendre une décision, aussi dure soit-elle.


Comment en êtes vous arrivés à prendre cette décision ?

Nous avons fonctionné par étape.

La première, bon ok 200 personnes pour le vin d'honneur et la cérémonie (civile uniquement), ça ne sera pas possible, mais peut être que le repas, avec moins de 100 invités pourra avoir lieu... Mais de toute évidence non, les rassemblements avec autant de personnes ne seront pas tolérés, et quand bien même, est-ce une sage décision, après une période sans précédent, de prendre ce risque ? La réponse est non, à quoi bon rassembler tout ce monde pour un moment de bonheur partagé, si quelques jours plus tard, nous apprenons qu'à cause de cela, certains de nos proches sont malades ? Cela serait le summum de l'égoïsme et de la bêtise.

Arrive ensuite la dernière étape : et si on se disait oui, dans la plus stricte intimité, uniquement avec nos enfants et nos parents ? Et que nous reportions tout le côté « festif » à l'année suivante, dans une sorte de renouvellement des vœux, avec les mêmes prestataires, la même organisation que nous avions prévue initialement ?

Et la réponse nous a semblé évidente, bien sur que oui !

Pour nous, le principal, c'est de nous unir.

La formule dit « pour le meilleur et pour le pire », cette année nous n'aurons peut-être pas « le meilleur », mais nous aurons le principal, que ce soit à la date prévue, ou dans les semaines à venir.


Quels avantages trouvez-vous à votre décision ?

Avant de parler des avantages, il faut quand même faire le « deuil » de ce qui ne sera pas.

Pas d'arrivée de la mariée sous les applaudissements et les regards admiratifs (ou critiques), pas d'entrée cérémonieuse, pas de sortie sous les confettis, pas de vin d'honneur, de repas, de soirée, d'ouverture de bal ou de découpe de gâteau... Tout cela sera pour l'année prochaine...

Le verre se vide, mais il faut le voir à moitié plein.

Le fait d'être en petit comité nous permettra de nous recentrer plus sur nous même, sur notre émotion, sur le moment présent.

Pas de foule qui nous accapare et nous sépare de notre moitié, pas de stress d'avoir un problème technique, un souci de repas, de musique, de pièce montée, etc...

Juste le fait de se dire oui et en profiter avec les personnes les plus importantes à nos yeux.


Comment vous ferez-vous plaisir ce jour là?

  • Mariage en mairie avec nos enfants et parents, si possible avec la robe de mariée et le costume du marié

  • Un bouquet pour la mariée et pour la déco avec la fleuriste initialement prévue

  • Repas avec les personnes présentes,  avec menu traiteur à emporter

  • Un gâteau, préparé également par la prestataire initialement prévue

  • Ouverture d’une bouteille de champagne, déjà étiquetée à la date du mariage (il en restera bien assez pour l’année prochaine…)

  • Si possible, une nuit à l’hôtel, mais cela étant dépendant du déconfinement, nous ne pouvons pas trop prévoir…


Qu’avez vous envie de dire aux futures mariées qui hésitent à faire leur choix ?

De faire selon leurs envies, tout le monde ne sera pas forcément d'accord avec leur décision, mais c'est leur mariage, eux seuls peuvent décider ce qu'ils veulent en faire.





Le mantra des mariés


Magali : « J'irai au bout de mes rêves, 

Tout au bout de mes rêves. »


Julien : « Aussi étroit soit le chemin, Nombreux les châtiments infâmes, Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme. »



© 2019 Created with love by Adyliu

  • Facebook
  • Instagram