Adeline, enfermée la plume à la main

Mis à jour : mai 16

17 Mars 2020, nos vies viennent de changer à jamais et ce qui se passe est stupéfiant pour notre génération, celle de nos enfants mais aussi celle de nos parents et grands-parents.

Nous voici en confinement.

Nous voici enfermés à la maison sans plus le droit de sortir. Les bars, restaurants et magasins sont fermés et on nous répète que nous somme en guerre.

Je regarde les yeux apeurés de ma fille de 9 ans et ma grande me demande immédiatement comment elle va faire pour survivre sans ses copines ; bien sûr, à 12 ans, les copines c’est primordial…et bien ma chérie, mais comment va faire maman sans les siennes ?


Les premiers jours tout était un peu flou je dois dire, personne ne savait vraiment quoi penser, ni où nous allions.

Je ne vais pas vous cacher que j’ai été inquiète très tôt pour la saison des mariages qui arrivait à grands pas. Mon cerveau n’a jamais autant bouillonné que ces premiers jours à déjà chercher des idées et des solutions.

Mais il fallait aussi occuper les enfants et leur changer les idées, alors c’est parti, on cuisine beaucoup, on chante, on danse, on fait même des petites vidéos, on créé une fresque, bref on cherche des petites choses tous les jours.

Ah et puis…les devoirs…Wedding planner oui ! Prof ou maitresse non ! Allez ne mentez pas tous, je vous vois ! Qui est ravi de refaire de la géométrie et de la techno ? Heureusement que ma grande n’est qu’en 6eme sinon j’étais fichue pour les maths.

Et les jours sont passés, mes filles sont parties chez leur père à nouveau, et puis j’étais patraque, et puis j’étais fatiguée, et puis j’avais mal au ventre, et puis j’avais des vertiges, et puis j’avais de la fièvre…attendez un moment…Oui, oui c’est bien ça…allez savoir comment j’avais réussi à contracter le virus. Alors je vous passe les détails mais les 3 semaines suivantes ont été difficiles.

J’ai été soutenue de loin par la famille et les amis, j’ai pu prendre conseil auprès de prestataires de talent avec qui j’échange régulièrement, et quand j’ai enfin refait surface, cela a coïncidé avec une nouvelle allocution présidentielle et j’ai pris une claque de plein fouet.


En 48h plus de 50% de ma saison a été déplacée, annulée, mise en suspend. Cela fait 15 ans que je fais ce métier et je n’ai encore jamais vu une telle chose se produire.

Des mariés en panique, des prestataires qui attendent des infos qui ne viennent pas et un flou total dans lequel on se débat pour ne pas sombrer.


Nous sommes au jour 52 et tout est toujours aussi incertain, alors j’essaie de faire ce que je fais le mieux. M’occuper de mes filles avec tendresse et amour, les divertir au maximum et si je n’en peux plus de faire des maths et de la grammaire, leur apprendre ma recette de coulant au chocolat.

Faire rire mes amis avec mes vidéos humoristiques, parce que franchement, quoi de meilleur que rire tant que nous ne pouvons pas nous prendre dans les bras ?

Et bien entendu, travailler pour chaque mariage qui aura lieu d’une façon ou d’une autre à un moment ou à un autre.

Rassurer les mariés et les accompagner au mieux en travaillant avec des équipes de prestataires formidables en coulisses.

Et écrire.

Oui, continuer à écrire chaque jour l’amour. Raconter vos histoires et vos vies, parler de vos rencontres, de vos yeux rieurs, de pourquoi c’est elle, pourquoi c’est lui…

Continuer à parler d’amour franchement, il n’y a pas mieux pour faire taire ce Coronaminus…


En quelques mots...

Nom : AM Cérémonies !

Date de création : Avril 2006

Ton petit + : J'apporte ma douceur à vos cérémonies avec professionnalisme.

Que feras tu demain : Demain je continuerai à innover et à célébrer l'amour.

Pourquoi toi ? Comédienne dans l'âme, emmenez moi dans votre univers, j'aime revêtir différents costumes et mettre en scène votre romance.


Pour aller plus loin ...

découvrez l'univers professionnel d'Adeline

http://www.adeline-mariage.com






Tu veux bien nous livrer quelques lignes écrites pendant cette période ?

Il est midi et tout vient de basculer, C’est une évidence nos vies viennent de changer. Nous ne nous attendions pas vraiment à ça, La vie ça te bouscule, total désarroi.

Alors pour sauver des vies ce n’est pas si compliqué, Rester chez soi, attendre et patienter. Pour aider le monde à aller de l’avant, Apprendre à nos enfants le sens du mot confinement.

Chacun va vivre l’expérience à sa façon, Ce sera un peu comme découvrir un nouvel horizon. Chacun pensera d’abord à son cas, Parce que c’est naturel, parce que ça va de soi.

Il y a ces parents épuisés qui ne sauront plus vraiment Après quelques jours comment occuper leurs enfants, Quand sans ni jardin, ni balcon, Ils hurleront à tue tète dans le salon.

Il y a ces couples qui devront trouver leurs repères, Quand il faudra être ensemble sans arrêt, Qui ne sauront plus si c’était aujourd’hui ou hier, « Je te l’ai dis mille fois, tu le fais exprès ? »

Il y a ceux qui au contraire de tout ça, Se retrouvent seuls à la maison, Et qui vont parler avec leur chat, Pour ne pas devenir fous et perdre la raison.

Il y a ceux qui continuent à aller travailler Et qui parfois on peur Mais il faut bien y aller, Pas après pas, heure après heure.

Il y a ces familles si proches et pourtant si loin Qui ne pourront plus se rejoindre demain Pour une embrassade ou un peu de soutien Pour un bon repas qui fait tant de bien.

Il y a ceux qui essaient de travailler de chez eux Tentant fièrement un call en visio, Sans compter sur un Théo en pleurs et malheureux, Enfant 1/ Boulot 0

Il y a ceux qui en profitent toute la journée, Câlin en famille et le max d’activités, Quelques jours pour se retrouver, Et se montrer combien on peut s’aimer

Et surtout il y a ces gens qui sont à bout Et se battent chaque jour un peu plus Médecins, infirmières, soignants, oui vous Qui donnez encore et toujours plus…

Et puis il y a moi qui tape ces mots sur mon clavier, Moi qui me retrouve le souffle coupé, Etre forte je sais faire j’ai déjà donné, Mais cette fois je ne peux plus t’embrasser…







© 2019 Created with love by Adyliu

  • Facebook
  • Instagram